1. NEWSLETTER
  2. Mon compte
  3. Panier

    Derniers articles ajoutés ×

    Votre panier est vide.

  4. carte E.leclerc
 

Différence entre vin bio et biodynamie

 

Dans la grande famille des vins, il existe une multitude de certifications et de labels, nous ne vous apprenons rien. Connaissez-vous les vins bio, les vins biodynamiques et les vins naturels ? Savez-vous quelles sont les différences entre ces types de vins ? Nous vous éclairons sur la question afin de vous aider à ne plus faire la confusion pour épater vos amis lors de votre prochain dîner.

Vigne

 Vin bio : définition

Le label du vin bio a été créé en 2012. Il s’agit d’une réglementation européenne garantissant l’absence de traitements chimiques, de pesticides, herbicides ou désherbants lors de la fabrication du vin, et ce à chaque étape du processus :

-        Fertilisation : seuls les produits naturels sont autorisés (fumier de bergerie composté par exemple).

-        Vinification : seuls les produits œnologiques certifiés bio sont acceptés (levures, enzymes…)

-        Sulfitage : la quantité de soufre autorisée est de 150 mg/litre maximum pour le vin blanc et 100 mg/litre pour le vin rouge)

 

 Vin biodynamique : définition

La biodynamie est basée sur les écrits du philosophe autrichien Rudolf Steiner. Pour faire simple, un vin biodynamique va encore plus loin qu’un vin bio. Ici, il n’y a pas de règlement européen mais deux certificateurs principaux : Demeter et Biodyvin. La méthode de viticulture biodynamique est encore plus naturelle que sa consœur biologique et impose aux vignerons de respecter un cahier des charges très strict :

-        Améliorer la biodiversité du vignoble (vie du sol et de la plante en elle-même) avec des préparations végétales, animales et minérales pour prendre soin de l’environnement dans sa globalité.

-        Respecter les cycles de végétation de la vigne et le calendrier lunaire pour appliquer ces préparations sur les vignes.

-        Limiter au maximum l’ajout de produits annexes lors de la vinification telles que les doses de soufre (90 mg/litre maximum pour le blanc et 70 mg/litre pour le rouge).

 

 Vin naturel : définition

Le vin naturel ou vin nature est un procédé visant à travailler dans le respect du caractère naturel du terroir et va ainsi encore plus loin que les deux techniques précédentes, même si aucun cahier des charges réel n’existe. Deux associations coexistent : l’Association des Vins Naturels (AVN) et l’association des vins S.A.I.N.S (Sans Aucun Intrant Ni Sulfite ajoutés). Dans les deux cas, les raisins sont travaillés en agriculture biodynamique ou biologique et ne subissent ainsi aucun traitement chimique. Le vigneron réalise les vendanges à la main et respecte la naturalité du vin. En effet, intrants ou procédés visant à modifier le jus originel sont extrêmement limités (exemple : l’ajout de soufre toléré va jusqu’à 40 mg/l).

 

Concernant les vins S.A.I.N.S, l’exigence est telle que tout ajout de sulfites et autres intrants œnologiques est proscrit sur l’intégralité de la production vinicole. Aucun produit n’est ajouté lors de la fabrication du vin. La qualité alimentaire du vin obtenu est ainsi excellente.


Campagne vigne 

Vous l’aurez compris, le label vin bio, la certification vin biodynamique Demeter ou Biodyvin et enfin le vin naturel respectent tous la nature, l’environnement, les vignes, le raisin et le terroir mais avec des différences notables, dans des degrés propres à chacun. Chaque mode de culture s’engage pour offrir une dégustation de qualité, la plus naturelle possible et en limitant l’impact écologique.

 

Pour en savoir encore un peu plus, lisez cet article.

Magerips